Vedette curseur

On ouvre nos paupières closes et ça va.

Ca fait bizarre de se retrouver face à cette page blanche. Ca fait longtemps. J'ai peur de ne plus réussir à trouver les mots et les tournures de phrases que j'avais l'habitude d'employer. J'ai peur d'avoir oublié comment je vous parlais. 

Je crois que je n'ai rien écrit depuis octobre. Il m'est déjà arrivé de ne rien publier pendant plusieurs semaines, mais pas pendant autant de temps. Durant les périodes où cela arrivait, j'écrivais souvent des brouillons que je ne publiais pas, mais j'écrivais tout de même et je passais de temps ou temps pour me rappeler de cet endroit que j'aime tant. Pourtant, je ne me suis pas connectée ici depuis octobre. Pendant un moment, j'ai cru que j'avais perdu ce qui me donnait l'envie d'animer ce blog. Je pensais que j'avais laissé "Tinhy" s'éteindre. C'est peut-être arrivé, je ne sais pas.

Pendant tout ce temps, je me suis enfermée dans une routine où le travail, mon stage, prenait la majorité de mon temps. J'ai travaillé beaucoup d'heures supplémentaires et j'en suis arrivée à un total de près de 50 heures par semaine. Je ne sais pas si je suis épanouie dans ce que je fais, mais je fais mon travail, je le fais correctement et mes supérieurs sont satisfaits de moi. A côté de cela, j'ai laissé tombé tout le reste. J'ai laissé tombé le blog, j'ai arrêté d'écrire, arrêté de lire, de regarder des films, arrêté de jouer de la musique et de voir mes amis. Pour autant, je n'avais pas l'impression d'aller mal. Je crois en fait que j'avais arrêté de ressentir quoi que ce soit. Je pense que j'étais devenue une sorte de robot qui fait les choses machinalement et qui ne ressent plus rien à l'intérieur.

J'ai commencé à craquer lorsque j'ai réalisé que mon stage se terminait bientôt et qu'il fallait donc que j'en cherche un nouveau pour début janvier. Là, il a fallu commencer à penser à nouveau, à se projeter, à réfléchir à l'avenir. Je n'ai pas réussi. J'ai commencé à beaucoup angoisser, à me mettre une pression folle et à avoir beaucoup de mal à prendre des décisions. J'ai essayé pourtant, j'ai vraiment essayé. Je crois que c'est à ce moment-là que je me suis rendue compte que cela n'allait pas. Et puis on m'a fait remarqué à plusieurs reprises que j'avais perdu du poids. Je ne m'en étais pas rendue compte, mais j'avais quasiment arrêté de manger : une barre de céréale au petit déjeuner, un grignotage à la cafet' le midi et c'était tout. J'ai perdu 3 kilos depuis cet août et je suis arrivée à un poids que je devais faire en entrant au lycée. 

Ce qui me fait peur, c'est que je suis incapable de m'imaginer et de me construire un avenir. Ca a toujours été le cas, mais jusqu'ici, j'avais réussi à m'en sortir en prenant des décisions pas trop compliquées et en me laissant guider par un chemin pré-construit en fonction de ce qu'on attendait de moi. Aujourd'hui, il me reste un stage, puis une année d'alternance et j'aurai un métier. En septembre prochain, j'aurai choisi un chemin pour l'avenir et cela me terrifie. 

Ce qui me terrifie aussi, c'est que tout ce processus a l'air tellement simple pour les gens qui m'entourent. Je ne pense pas qu'ils se mettent dans un état pareil. C'est comme s'ils savaient parfaitement quoi faire et quoi dire alors que c'est si compliqué pour moi. 
J'aimerais bien faire une pause. Pas forcément longue, mais juste le temps de me poser les bonnes questions et de découvrir ce qui m'anime vraiment et ce qui me rendrait vraiment heureuse. Mais ce serait aussi prendre le risque de tout perdre et je ne peux pas abandonner après tous les efforts que j'ai dû fournir pour arriver jusqu'ici. Je ne sais pas.


Mais ça va, ça ira. 


Récemment Lus #9 : Agnès Martin-Lugand, Mathias Malzieu, Gayle Forman...



Je suis très contente de pouvoir vous parler des livres que j'ai lus en septembre ! Il y en a quelques uns et j'ai eu des petits coups de coeur que j'ai très envie de partager ! J'ai également passé la barre des 30 livres lus cette année donc je suis très satisfaite, sachant que mon objectif était d'en livre 20. Mon dernier objectif pour la fin de l'année sera de passer la barre de 40 donc on reste motivés ! 

Comme toujours, je prends vos suggestions et n'hésitez pas à me suivre sur Goodreads.


1 | Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part, d'Anna Gavalda
Publié en 1999 - 157  pages

"Quand j'arrive à la gare de l'Est, j'espère toujours secrètement qu'il y aura quelqu'un pour m'attendre. C'est con. J'ai beau savoir que ma mère est encore au boulot à cette heure-là et que Marc n'est pas du genre à traverser la banlieue pour porter mon sac. J'ai toujours cet espoir débile."
Les personnages de ces douze nouvelles sont plein d'espoirs futiles ou de désespoir grave. Ils ne cherchent pas à changer le monde. Quoi qu'il leur arrive, ils n'ont rien à prouver. Ils ne sont pas héroiques. Simplement humains. On les croise tous les jours sans leur prêter attention, sans se rendre compte de la charge d'émotion qu'ils transportent et que révèle tout à coup la plume si juste d'Anna Gavalda. via Goodreads

C'est un des premiers livres que j'ai lu d'Anna Gavalda et, lorsque je l'ai trouvé dans une librairie, j'ai eu envie de me replonger dedans.

J'aime beaucoup ces nouvelles pour leur aspect "simple" : elles parlent de la vie, rien de plus. Le livre ce lit très vite et je lis très peu de nouvelles donc je trouve que c'est un format qui change même s'il me laisse beaucoup sur ma faim.

Ma note : 3/5

2 | Les gens heureux lisent et boivent du café, d'Agnès Martin-Lugand.
Publié en 2013 - 253 pages

"Diane a perdu brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l'exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l'existence. C'est peut-être en foulant la terre d'Irlande, où elle s'exile, qu'elle apercevra la lumière au bout du tunnel. L'histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions.
Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique, tantôt drôle de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n'a d'autre choix que de faire avec. " via Goodreads

Un gros coup de coeur ! J'entendais beaucoup parler de ce livre et je suis très contente de l'avoir lu car ce fut une très belle surprise. C'est typiquement le genre de livre qui me parle et j'ai adoré qu'une partie de l'histoire se passe en Irlande car cela me rappelle beaucoup de souvenirs.

C'est un très beau livre, très juste et très poignant. J'ai appris qu'il y avait une suite donc j'ai hâte de me le procurer, bien que je doive encore attendre de lire les derniers livres que j'ai achetés.

Ma note : 4.5/5

3 | Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi, de Mathias Malzieu
Publié en 2005 - 169 pages

"Mathias, un jeune homme d'une trentaine d'années, vient de perdre sa mère. Sur le parking de l'hôpital, il rencontre un géant qui l'aide à accepter de vivre malgré cette disparition et l'invite à un voyage fantastique dans le pays des morts. Cette évasion dans l'imaginaire lui permettra de passer d'un monde enfantin peuplé de super héros rassurants au monde plus cru et cruel des adultes. Dans la lignée d'un Tim Burton ou d'un Lewis Carroll, Mathias Malzieu signe ici un texte unique, à la fois conte d'initiation survolté et roman intimiste bouleversant. Un texte d'une force, d'une drôlerie et d'une poésie universelles, écrit parfois comme on peut crier sa douleur, ou l'envelopper dans le coton de ses rêves." via Goodreads

Après avoir adoré Le journal d'un vampire en pyjama, j'ai eu très envie de lire à nouveau Mathias Malzieu !
J'ai trouvé l'histoire très touchante et très bien écrit, mais ce n'est pas très surprenant venant de cet auteur. J'ai cependant eu du mal à entrer dans l'histoire, que j'ai trouvé peut-être un peu trop imagée à mon goût. Je reste assez terre à terre, je lis très peu de "fantastique", et j'ai donc eu du mal à m'approprier cette histoire, même si elle reste très belle.

Ma note : 3/5  

4 | Là où je vais (Si je reste #2), de Gayle Forman
Publié en 2011 - 242 pages
"Adam est une rock star. Un jour, à New York, il tombe en arrêt devant une affiche : son ancienne petite amie, Mia, violoncelliste virtuose, joue au Carnegie Hall. Depuis trois ans qu'ils ne se sont pas vus, Adam n'a vécu, composé que pour Mia. Mia, qui l'a quitté après l'accident de voiture dont elle a réchappé de justesse. Mia, partie pour revivre. Sans lui. Cette nuit, ils se retrouvent enfin. De bars en restaurants, ils vont errer dans New York endormie, à la recherche de leurs souvenirs perdus. Pour que, de nouveau, leurs coeurs battent à l'unisson..." via Goodreads
Je vous ai déjà un peu parlé de ce livre dans un précédent article, car je ne pouvais pas attendre. J'ai adoré ce livre et j'en ai même rêvé tellement j'ai réussi à entrer dans l'histoire. Il est très court et j'étais très stressée tout au long du livre car j'appréhendais la fin et j'avais très peur qu'il ne finisse pas comme je le souhaitais.

J'ai trouvé que c'était une belle suite, pas du tout décevante et à la hauteur du premier livre et film.  Je vous le recommande si le premier volet vous a plu !

Ma note : 4.5/5

Et vous qu'avez-vous lu ce mois-ci ? 
Avez-vous lu les films présentés ?